Nikon Imaging | Suisse | Europe

09.07.2010

Photographier pendant les «24 Heures du Mans»!

Vous souvenez-vous de notre grand concours «Nikon D300S Le Mans»? Il fallait répondre correctement aux questions concernant le Nikon D300S pour participer éventuellement en tant que photographe professionnel accrédité à la légendaire course des «24 Heures du Mans». Le concours a été remporté par Gregor Meier (31) originaire d’Obfelden (ZH). Pour ce photographe passionné équipé de matériel Nikon, participer à la course mythique du Mans en tant que photographe professionnel a été la concrétisation d’un rêve. Accompagné de Pascal Richard, responsable des photographes professionnels, Gregor Meier a pu suivre la course en direct, du 10 au 14 juin 2010, en tant qu’invité de l’équipe suisse REBELLION Racing. Armé d’un équipement photo Nikon de haut de gamme, il a photographié les bolides pendant toute la course. Admirez une sélection de ses photos sous ce lien.

Monsieur Meier, avez-vous encore le son des bolides du Mans dans les oreilles…?

«Le bruit assourdissant des Corvettes est resté pendant un moment dans mes oreilles. Elles décrocheraient sans problème le premier prix d’un classement par décibels… Participer aux 24 Heures du Mans a été une aventure fantastique. Nous avons pris des photos sans interruption pendant trois jours avec le Nikon D300S, un appareil exceptionnel, et d’autres équipements professionnels de Nikon. Les discussions techniques avec Pascal Richard, Manager NPS et photographe professionnel, ont été très intéressantes et enrichissantes."

Qu’est-ce qui vous a impressionné le plus lors de cette expérience de photographe sportif professionnel Nikon?

«Il règne une atmosphère très spéciale au Mans. Il y a beaucoup moins d’agitation que je ne le pensais. Nous étions au cœur de l’action et avons pu assister avant la course au montage et au réglage des voitures sur le stand de l’équipe Suisse REBELLION Racing. Pour moi en tant que concepteur, c’était passionnant, tant du point de vue technique que photographique. »

Avec quel équipement avez-vous photographié la plupart du temps?

«J’ai utilisé des modèles Nikon de haut de gamme, comme le D300s et le D3S. En ce qui concerne les objectifs, j’ai été très agréablement surpris par le super téléobjectif 500mm...»

Quels ont été les principaux défis sur le circuit?

«Le suivi avec l’appareil photo de la phase d’accélération. Il faut pas mal d’expérience pour un sujet aussi rapide qu’une voiture de course. Il est également crucial de photographier la voiture dans un angle de 90° pour que la photo soit nette sur toute la longueur. Nous avons expérimenté et avons même fini par obtenir des clichés nets, de nuit, depuis la tribune, en suivant les voitures avec l’appareil photo réglé sur une vitesse d’obturation de 1/30e de seconde. Nous n’avions pas le droit de filmer sur le circuit pour des raisons légales. J’ai néanmoins pu tester amplement la fonction vidéo du D300S à la maison. J’ai réalisé qu’il était très important de réfléchir à tous les réglages avant de filmer car on a l’impression de manier une vraie caméra de cinéma. Il est assez difficile de filmer de but en blanc, sans préparation préalable.»

Avez-vous vécu des moments de stress au Mans?

«Lorsque nous avons voulu nous rendre à la zone d’arrivée, le portail d’accès était verrouillé. Nous couru avec les autres photographes professionnels jusqu’à une autre entrée très éloignée et avons failli rater l’arrivée! Le stress des photographes a été contagieux.»

Avez-vous encore d’autres rêves «photographiques» que vous souhaiteriez réaliser?

J’aime prendre des photos lors de concerts et je suis moi-même musicien. J’adorerais assister à un concert de U2 et prendre des photos de très près avec mon équipement Nikon.»

Découvrez une sélection de photos prises par Gregor Meier lors des 24 heures du Mans dans notre galerie de photos.