Nikon Imaging | Suisse | Europe

Marsel van Oosten

Animaux sauvages et paysages

Mes images sont une interprétation personnelle et artistique du monde naturel

Conseils photographiques



SIMPLE ET SOPHISTIQUÉ

En moyenne, 95 millions de photos et de vidéos sont partagées par jour¹ sur Instagram. C'est un espace concurrentiel. Si vous voulez que les gens passent plus de 0,5 seconde à regarder votre photo, vous devez vous assurer qu'elle est claire, nette et simple. N'essayez pas de communiquer trop de choses sur une seule image : au lieu de cela, concentrez-vous sur l'essentiel et éliminez toutes les distractions. La simplicité est souvent préférable, mais aussi plus belle. Ou, comme le disait Léonard de Vinci, « la simplicité est la sophistication suprême ».

PRÉPARER SA PRISE DE VUE

Les bonnes photographies sont rarement le fruit de la chance, mais d'idées créatives, de recherches et de planification. J'ai tendance à passer plus de temps à la planification qu'à la prise de vue en elle-même, quel que soit le sujet. Quand j'arrive sur un site, même si je n'y suis jamais allé auparavant, je sais déjà ce que je vais photographier, quand et comment. Le fait d'avoir planifié ma prise de vue m'aide à me concentrer sur l'essentiel et à être plus efficace. Parfois, le plan est assez simple pour le garder à l'esprit, d’autres fois, je dois créer un programme de prise de vue très détaillé pour savoir exactement ce que je dois faire. La préparation est la clé du succès.

DÉFINIR UNE PROCÉDURE

Quel que soit le projet photographique, je mets toujours en place une procédure pour être sûr de prendre les bonnes décisions en cours de route. La première étape est facile : s'assurer de connaître exactement le sujet ou la scène que vous photographiez. La deuxième étape consiste à connaître la raison pour laquelle vous prenez les photos. Est-ce parce que vous avez vu beaucoup de belles images sur ce sujet dans le passé et que vous souhaitez faire la même chose ? Cela pourrait signifier que le choix de votre sujet n’est pas assez original. La troisième étape consiste à réfléchir au timing : chaque sujet donnera le rendu que vous recherchez à un moment particulier de l'année ou de la journée. La quatrième étape consiste à réfléchir au lieu, ce qui est impératif car il existe un très grand nombre de sujets que l'on peut trouver sur la planète. Vous devez décider quel contexte, quel habitat et quelles conditions météorologiques vous souhaitez présenter afin de choisir le site approprié. La dernière étape consiste à réfléchir à la technique que vous allez utiliser et au matériel qui vous aidera à obtenir les meilleures images possibles. Une fois que vous avez examiné tous ces éléments, vous êtes prêt.

RESTER OBJECTIF

En tant que créateurs d'images, nous nous attachons naturellement à nos images : on se souvient de tous les efforts déployés pour les obtenir, de la beauté du paysage, du plaisir qu'on a eu, etc. Bien que précieux, ces souvenirs et ces émotions peuvent vous empêcher de regarder vos images avec objectivité et vous faire croire qu'elles sont meilleures qu'elles ne le sont réellement. L'une des leçons les plus précieuses que j'ai apprises à l'école d'art est d'essayer de me détacher de mon travail et de regarder mes images comme si elles avaient été créées par quelqu'un d'autre. Une fois que vous aurez appris à faire cela, vous pourrez mieux identifier les perles rares.

LE TEST DES 10 PHOTOGRAPHES

Une photographie vraiment originale est l'idéal, mais la plupart du temps, vous photographierez des sujets qui ont déjà été immortalisés par l'objectif d'un appareil photo. Posez-vous plutôt la question suivante : si 10 autres photographes s'étaient tenus à mes côtés, combien d'entre eux auraient pris la même image ? Cette question vous oblige à être plus créatif sur le terrain. Rappelez-vous qu'il vaut mieux échouer dans l'originalité que réussir dans l'imitation.

PRÉ-VISUALISER

Il s'agit d'un des outils les plus importants pour les photographes. N'essayez pas seulement de photographier ce que vous voyez devant vous, essayez de restituer ce que vous voulez voir : l'image qui se trouve dans votre tête. La photographie naturaliste ne se limite pas à faire des photocopies de la réalité, il s’agit de créer votre propre interprétation artistique. Cela est souvent difficile au début, mais vous allez bientôt développer vos propres préférences visuelles, qui vous conduiront un jour ou l'autre à un style créatif. Une fois que vous savez à quoi vous voulez que ressemble l'image, vous saurez exactement quoi faire et ce qu'il faut éviter. Cette attitude est le Graal de la pensée créatrice.


Découvrez les autres ambassadeurs européens