Nikon Imaging | Suisse | Europe

Que faut-il pour créer des images mythiques ? Matthias Hangst, photographie de sport

Que faut-il vraiment pour créer des images mythiques ? Matthias Hangst, photographe de sport primé, nous fait part de son point de vue. « Le D5 apporte une nouvelle dimension à la photographie. La plage de sensibilités plus large me donne la possibilité de photographier avec une vitesse d’obturation plus élevée et d’immortaliser toutes sortes d’action. Pour tester les performances du D5 dans des conditions de faible contraste avec des sujets en contre-jour, nous avons photographié au crépuscule un joueur en maillot blanc. Nous avons réalisé 20 ou 30 clichés consécutifs et la performance de l’AF avec suivi du sujet nous a réellement impressionnés. » Matthias Hangst, photographe de sport primé.

Écoutez les pros : Ole Jørgen Liodden, photographie naturaliste et animalière

Que faut-il vraiment pour se démarquer dans la photographie naturaliste et animalière ? Écoutez le photographe naturaliste professionnel, Ole Jørgen Liodden, s'exprimer sur le sujet. « Une fois, nous avons vu deux grizzlis, de jeunes adultes, en train de se battre ou de jouer dans l’eau. Il faisait très sombre et je photographiais avec une sensibilité de 102 400 ISO, mais la qualité était tout de même impressionnante. Il pleuvait presque tous les jours lors de cette expédition photographique en Alaska et l’appareil était souvent humide, mais il fonctionnait parfaitement. Cet aspect est extrêmement important pour moi, car cela signifie que je dispose d’un outil capable de fonctionner dans tous les types de situations. La capacité de l’autofocus du D5 à détecter des sujets même à -4 IL est une formidable amélioration. » Ole Jørgen Liodden, photographe naturaliste et animalier norvégien.

Écoutez les pros : Bill Frakes, photojournalisme

« Chez moi, le mouvement est créateur d'émotions. Je suis donc toujours en alerte. J'immortalise tous les moments qui se présentent, autant dire que c'est pratiquement tout le temps. » - Bill Frakes. Sur le Nikon D5 : « C’est un formidable outil. Il possède des systèmes autofocus incroyablement précis, une sensibilité d’un niveau que je n’aurais jamais cru possible et une ergonomie inégalée. Quelle satisfaction de pouvoir enregistrer des fichiers 4K sur un Nikon. Le format 4K est essentiel pour moi, car je veux montrer les moindres détails dans un format de fichier qui restera viable et actuel sur le long terme. Je consacre ma vie à raconter des histoires et je peux faire une confiance absolue à Nikon pour réaliser ma passion. » Bill Frakes, photojournalisme, sports et réalisation de films.

L'euphorie de la vitesse : Mirco Lazzari, sports mécaniques

« La photo du pilote juste au moment où il passe le virage et s’approche de moi : vous devez prendre 12 vues à la seconde pour réussir un cliché comme celui-ci ! La façon dont l’autofocus du D5 suit et acquiert le sujet, ainsi que la visibilité parfaite dans le viseur sont les deux grandes améliorations qui ont permis de réaliser cette photo. » Mirco Lazzari, photographe professionnel de sports mécaniques.

La beauté avant tout : Dixie Dixon, photographie de mode

« J’adore travailler avec le D5. Les tons chair sont extrêmement importants dans mon travail et j’ai l’impression que cet appareil excelle vraiment sur ce point. Grâce à sa cadence de prise de vue continue et à son autofocus, vous pouvez également photographier des moments fugaces qui auraient été impossibles à saisir auparavant : les micro-expressions de visage qui ne durent qu’une fraction de seconde font généralement les meilleurs clichés. J’apprécie également le nouvel écran tactile qui me permet de zoomer rapidement pour vérifier la netteté, les cheveux, le maquillage et de nombreux autres détails. » Dixie Dixon, photographe de mode, beauté et style de vie.

Nikon a 100 ans !

AF-S NIKKOR 105mm f/1.4E ED

CENTRE DE SUPPORT TECHNIQUEConsultez nos FAQ ou contactez le service client.